Livraison en France

Accueil Millésime 96 Caviste à Cannes 06400

Mouton Rothschild 2018 1er Cru Classé de Pauillac

Robert Parker 99/100

A.O.P Pauillac

Cépages : Cabernet Sauvignon 86% – 3% Cabernet Franc – Merlot 12% – Cabernet franc 2%

970,00

 l’unité

Reste 12 btles

  • Contenance
    75 cl

Description

Le baron de Rothschild a acquis le château en 1853 mais c’est Philippe de Rothschild qui fait rentrer Mouton dans la légende dès 1922.
 
Il est très jeune (21 ans) et a des ambitions mondiales pour Mouton Rothschild. Innovant, il impose la mise en bouteille au château de l’intégralité des vins du Château Mouton Rothschild.
 
En 1945, pour célébrer la victoire, il ajoute à ses étiquettes le “V” de la victoire. Depuis ce millésime, chaque année, un nouveau peintre couronne l’étique du Mouton Rothschild d’une oeuvre originale.
 
En 1973, le Baron Philippe de Rothschild obtient la révision du classement 1855 et fait passer Mouton Rothschild en premier cru classé (auparavant Mouton Rothschild était 2ème Grand Cru Classé). Il décède en 1988 et sa fille Philippine de Rothschild reprend les rênes de Mouton. Elle décède en 2014 et aujourd’hui ce sont ces trois enfants Camille Sereys de Rothschild, Philippe Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild gèrent ensemble le domaine.
 
Château Mouton Rothschild compte 90 hectares de vignes au Nord-Ouest de Bordeaux, en bordure de la presqu’île du Médoc elle-même située, comme son nom l’indique, in medio aquae, au milieu des eaux : à l’Est l’estuaire de la Gironde, à l’Ouest l’océan Atlantique. Le vignoble médocain, qui remonte à l’époque romaine, possède actuellement une superficie de 16 500 hectares environ. Il est planté sur une étroite bande de terre de 80 km de long pour 5 à 10 de large, proche du fleuve qui l’irrigue en profondeur et modère les écarts de température. Adossé à la pointe Nord de la forêt des Landes, il profite de la douceur du climat océanique tout en étant protégé de ses excès.
 
Formé de « graves », galets et graviers qui conservent la chaleur du soleil, mêlés à des sables en partie argileux, le sol du Médoc est pauvre, voire impropre à toute culture – hormis pour produire les plus grands vins du monde ! Les graves maigres et pauvres descendent sur plusieurs mètres de profondeur, reposant sur un socle marno-calcaire. On y récolte des vins rouges élégants, puissants, riches en tanins et de longue garde.
 
Le relief se compose d’une série de « croupes » généralement inférieures à 40 m d’altitude, et séparées par des parties basses. Ces légères déclivités favorisent le drainage naturel et l’ensoleillement. Souvent les croupes portent les meilleures vignes, d’où le nom de certains châteaux célèbres : celui de Mouton ne vient sans doute pas de l’animal mais de motte ou « mothon », qui signifiait une levée de terre en ancien français, tandis que Lafite évoque le faîte et Cos d’Estournel la côte.

Climatologie, conditions de récolte

Une forte pluviométrie, de violents épisodes de grêle durant l’hiver laissant place à un printemps aux températures beaucoup plus clémentes, ainsi pourrait-on décrire le premier semestre 2018.

À la fraîcheur du mois de mars succède au mois d’avril une grande douceur dont bénéficie le cycle végétatif. La floraison prend ainsi une légère avance, confortée à partir du mois de juin par une période chaude et ensoleillée entraînant une avancée du cycle de cinq jours.

La forte humidité, couplée à la chaleur ambiante au mois de juillet, rendent l’état sanitaire de la vigne difficile à maintenir, et c’est au prix d’efforts constants que nos équipes ont pu préserver toutes les qualités du vignoble. Par bonheur, un temps chaud et sec s’installe ensuite pendant trois mois avec des températures dépassant parfois plus de 30 ° C, enrayant définitivement les attaques de mildiou.

Bien que les six premiers mois de l’année aient été peu favorables à l’annonce d’une belle récolte, l’ensoleillement record, les faibles précipitations et la sécheresse relative qui s’installent pendant l’été permettent de réaliser de très belles vendanges : les baies sont de petite taille mais exceptionnellement riches en sucres et en tanins.

Compte-tenu de l’avance du cycle végétatif et d’un été chaud et sec, la récolte démarre fin août pour les raisins blancs et début septembre pour les raisins rouges.

A Château Mouton Rothschild, les vendanges commencent sur les parcelles d’Aile d’Argent du 30 août au 5 septembre, et se poursuivent avec les cépages rouges du 10 septembre au 3 octobre.

Les vins ont beaucoup de couleur et offrent d’excellentes structures tanniques. Ils sont remarquablement denses et veloutés avec une concentration aromatique rare. Du fait de la sécheresse, les quantités produites sont en retrait, mais le millésime s’inscrit d’ores et déjà parmi nos plus belles réussites.

Vendanges : du 10 septembre au 3 octobre

Assemblage : 86 % Cabernet Sauvignon, 12 % Merlot, 2 % Cabernet Franc

Notes de dégustation :

La robe est intense et d’une couleur noire profonde.

Le nez dévoile une belle intensité du fruit mûr associée à des notes de muscade, le tout nuancé par des touches mentholées.

L’attaque est ample, riche et raffinée avec des arômes de mûres et de cerises mis en exergue par des nuances légèrement épicées. Les tanins, abondants, crémeux et enrobés, se mêlent aux parfums de confiserie conférant au vin une impression de gourmandise.

Un excellent équilibre entre le fruit et les tanins laisse entrevoir une finale d’une grande finesse et d’une longueur exceptionnelle.

Illustration de l’étiquette
Xu Bing (1955-)

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Mouton Rothschild 2018 1er Cru Classé de Pauillac”

Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nos experts sont
    à votre écoute
    pour un conseil

    09 66 95 02 30

  • Caviste à Cannes 06400

    Recherche en cours
    ...

    0